LE SCANDALE DE GAZA

LE SCANDALE DE GAZA :

Villepin a raison : une seule injustice tolérée suffit à remettre en cause l’idée même de la justice.
Des situations d’injustices appellent le chaos.
L’Histoire nous l’apprend.

L’Allemagne vaincue, humiliée par le Traité de Versailles de 1918 et la crise de 1929 à produit Hitler.

Les Pays Arabes humiliés par le soutien occidental à des dictateurs iniques, par le statu quo scandaleux en Palestine – le camp de la paix durablement décapité avec l’assassinat du président égyptien Anouar el SADATE en 1981 puis avec celui du premier ministre israélien Yitzhak RABIN en 1995, et par la cascade de guerres sur fond de mensonges d’état de Bush et de Blair viennent de produire Daech.

Lors d’une interview qui a eu lieu le 2 mars 2007, le général Wesley Clark, ancien commandant suprême des forces militaires de l’OTAN en Europe de 1997 à 2001, explique comment, des la fin 2001, l’administration américaine envisageait de prendre le contrôle de 7 pays : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Germes crédibles pour la nauséeuse « théorie du complot “.

Je le déclare à mes amis arabes et à mes amis juifs : je suis sur la ligne d’une dizaine de députés gaullistes qui ont voté le 28 novembre 2014 la recommandation adressée au gouvernement de reconnaître l’ Etat de Palestine. Ils perpétuent ainsi la politique arabe de Charles de Gaulle.

Je suis contre la politique actuelle du gouvernement israélien.

Photo de Emmanuel Naud.